La forêt de Bercé

Une forêt d'exception

Avec 5415 hectares de superficie, elle est constituée de 57 % de feuillus et de 43 % de résineux.

 

L’hisoire de la forêt

Patrimoine naturel exceptionnel, la forêt domaniale de Bercé s’étend sur 5400 ha. Vestige de l’immense forêt qui couvrait le nord de la Loire avant l’occupation romaine, la Forêt de Bercé est classée Forêt Royale au XIV e siècle. C’est l’une des plus belles réserves de chênes de France, avec des spécimens de plus de 300 ans pouvant atteindre 50 m de haut que l’on peut admirer dans la « Futaie des Clos ». Le chêne de Bercé, autrefois utilisé pour la construction navale, est aujourd’hui recherché pour la tonnellerie et la fabrication de beaux meubles.

La Forêt de Bercé est également composée de pins maritimes et des résineux comme le pin Douglas ou le pin Laricio. Cette immersion au cœur de la nature vous fera voyager dans le temps, de la Fontaine de la Coudre aux sources de l’Hermitière (lieu romantique et mythique du XXième siècle où de nombreux couples se sont formés lors des bals populaires…) en suivant des sentiers régulièrement entretenus.

Une forêt d’exception

Vestige de l’immense forêt gauloise des Carnutes, le massif de Bercé porte aussi le nom de Jupilles pour les habitants du pays. Feuillus et pins maritimes issus d’un reboisement s’y disputent les nombreux versants et vallons dans le périmètre d’un «fer à cheval» de 5 400 hectares qui regarde au sud. Les rois de cette forêt, ce sont les chênes, tels les chênes Boppe, Roulleau de la Roussière, ou encore le chêne Emery à la fontaine de la Coudre. Droits, élancés, les «fûts» de Bercé doivent leur perfection à la méthode des futaies de hêtres en sous-étages qui les forcent à grandir pour trouver la lumière… Ici, les forestiers se passent le tuyau de génération en génération pour des successeurs dont les grands-pères ne sont pas encore nés !

La vie dans la forêt

Du printemps à l’automne, la forêt bruisse de vie, de jour comme de nuit : des chants d’oiseaux au brame du cerf, du murmure de la source au vent dans les branches à quarante mètres au dessus du sol. Mais on y trouve aussi une fontaine et des petits étangs, des sources auprès desquelles s’est installée une Maison d’hôtes : «L’Hermitière»,  à la belle saison, on peut y déjeuner mais il faut réserver.  « Déjeuner exquis, endroit ravissant » avait écrit la Reine-Mère d’Angleterre dans le livre d’or en 1984.

Les activités dans la forêt

Cathédrale de verdure, la forêt est un trait d’union idéal entre le patrimoine historique de Château-du-Loir et les jardins du château du Grand-Lucé. Entre les deux : le charmant village de Jupilles avec la maison de l’Homme et de la Forêt :  Carnuta, qui vous transporte dans un monde chargé d’histoire et de légendes. De nombreuses possibilités de randonner à pied, à vélo, à cheval existent. Des circuits VTT notamment pouvant satisfaire les amateurs comme les sportifs chevronnés… Car les creux de vallons et les sommets créent parfois d’amusants dénivelés, toujours faciles à franchir cependant.