FOLLE JOURNÉE 2017 : LA DANSE

à La Flèche

la_folle_journee_en_region__la_danse__077717900_1353_30082016
  • Forme primitive de l'expression artistique, la danse est née du génie populaire.
    Très tôt, elle influence la musique savante : dès le Moyen Âge en effet, elle s'invite dans les cours princières et suscite la création des premiers orchestres.
    Dès lors, les compositeurs composent toujours en référence à la danse, dont ils adaptent les rythmes à un style instrumental qui va naturellement en se complexifiant : ainsi les courantes, gigues ou sarabandes de Bach ou Rameau ne sont pas plus des musiques à danser que ne le seront plus tard, à l'époque classique et romantique, les menuets de Haydn, les ländler de Schubert ou les valses de Chopin.
    Tout au long du XIXe siècle et au-delà, les compositeurs continuent d'utiliser de nombreux thèmes de danses, aussi bien dans la musique de chambre que dans la musique concertante ou symphonique.
    La tradition du ballet connaît par ailleurs son apogée avec les compositeurs russes Tchaïkovsky, Borodine, Glazounov... jusqu'à Stravinsky qui ouvre la voie au modernisme avec son célèbre ballet Le Sacre du printemps.
    Avec des formes anciennes de danse pavane, habanera, boléro... témoin l'exemple célèbre de Ravel, la danse reste tout au long du XXe siècle très présente dans l'inspiration des musiciens.